No-angoisse = Stopper 1 l’angoisse 2 l’anxiété 3 le stress


ZÉRO ANGOISSE

SANS psy

SANS ​​médicaments


Les angoisses, comment s'en débarrasser SANS psy,  SANS médicaments ?

No-angoisse a développé un programme unique qui aide les angoissés à détruire leurs angoisses, sans psy et sans médicaments.

​Pas de Canapé,
pas de 
Drogue

Comment détruisons-nous l'angoisse ?

1 - En nous attaquant concrètement aux problèmes (8 grandes catégories chez l'être humain).

Les 8 ​​​​grandes catégories d'angoisses

Relation, proche

Moi, mon pouvoir, mes actes

INCIDENT, accident

Problème sur le long terme

ARGENT, travail

​Peur de vieillir, ​mort

​L'ambiance générale

2 - En employant les dernières recherches en épigénétique, sciences du cerveau, santé mentale et corporelle, en renforçant les enjeux personnels, en utilisant la science des plantes, la physiologie générale, la coalescence et le désapprentissage.

 

​Première étape : Vidéo 1

Angoisse: "Le labyrinthe des Angles " 

Vidéo tournée ​sur Diane et son travail en Asie (16 min)

Que dit cette première vidéo ?

  •  ​Avec de nombreuses illustrations, que l'angoisse est un labyrinthe.
  • Qu'il s'agit de ne pas s'y attaquer sans résoudre l'origine même de l'angoisse. Pour ce faire, poursuivez vers le bas.

L'angoisse la plus répandue sur Terre peut être vaincue sans médocs et sans psy.

Cette angoisse, c'est l'Angoisse Conditionnelle (AC).

On vous dit souvent: "C'est dans votre tête"

C'est loin d'être sûr. D'abord, il y a des problèmes réels: argent, conjoint, travail, situation spécifique, ambiance déprimante, santé, vieillissement etc.

​Ensuite, il y a ce que dit votre corps, qui réagit peut-être mal. Et en ce cas, ce n'est pas forcément "dans votre tête".

Suis-je condamné ?

Si vous avez une angoisse conditionnelle, au contraire, c'est presque gagné ! du moins, si vous faites le nécessaire, il n'est pas difficile d'en venir à bout. Vos conditions d'existence posent problème. C'est elles qu'il faut résoudre. ​Nul besoin ​de prendre des psychotropes, contrairement à ce que vous di​sent les labos. Nul besoin de faire une longue analyse psychiatrique non plus ! Pour tenir le coup, pour vous débarrasser de l'angoisse et des crises d'angoisse durablement, ces solutions ne sont pas les bonnes.

Au contraire, vous pouvez passer de l'autre côté de la barrière avec les médocs et devenir un angoissé ​physiologique​. Ce qui serait bien plus grave. On a vu des gens bien portants et juste angoissés passagèrement se retrouver en institution psychiatrique du fait de mauvais diagnostics combinés à de mauvais médicaments. C'est très fréquent, hélas !

Evitez ce piège qui vous dit en gros: "C'est en vous que se trouve le problème."​​​

Par contre, il y a des choses à faire. Nous allons vous l'expliquer.

​LA SEULE MANIÈRE DE VIVRE: VIVRE SANS ANGOISSES

C'est possible. Ce rétablissement est à la portée de chacun (e) d'entre vous. Des tas de gens et sont arrivés.

Il n'y a pas de cas impossible, tout est une question de méthode.

​Insistons. Ce n'est pas en faisant de la psychologie et en vous conseillant des antidépresseurs qu'on va régler vos problèmes d'angoisses ​conditionnelles. C'est comme de changer le capitaine du bateau alors qu'il y a un trou dans la coque: c'est régler un faux problème. L'angoisse conditionnelle est liée à des conditions d'existence. Elles dépendent de circonstances, de situation. J'ai par exemple des patients qui sont angoissés à cause de l'argent: dès qu'ils en ont, ils vont bien mieux ! On voit donc bien que si l'on ajuste des conditions d'existence, les choses vont mieux. ​Ainsi, le traitement classique est non seulement inadéquat dans les plupart des cas, mais il est aussi dépassé, ​inefficace et même dangereux.

Pendant vos montées d'angoisse, vous êtes comme coincé dans un angle. Cet angle vous étouffe. Nous allons vous sortir de ce piège que sont les angoisses.

Nous allons vous ​exposer comment on chasse ces angoisses spécifiques sans psy, sans médocs.

Et maintenant, que dois-je faire ?

​Deuxième étape : Vidéo 2

Que dit cette vidéo ?

  •  Que la plupart du temps, le médecin ou les amis nous désorientent en nous détournant du problème de fond​. 
  • Qu'il s'agit maintenant de savoir si vous avez une AC (Angoisse conditionnelle). Pour ce faire, remplissez le formulaire :

Troisième ​étape : ​remplir le formulaire


​EN FINIR AVEC LES ANGOISSES


Sans médocs, sans psys


​Accès au Quiz test 

Remplir les 2 fenêtres

​Blabla RGPD: vie privée respectée. On ne va pas vous ​inonder de spams, nous les détestons comme vous. Non, votre email ne sera jamais donné à qui que ce soit. Oui, vous vous désinscrivez quand vous le voulez en un seul clic.


Qui est Diane ? que fait-elle pour venir à bout des angoisses conditionnelles des personnes qui la contacte ?

Mon nom est Diane. Pendant 10 ans, j'ai pensé moi aussi que c'était "dans ma tête". Je me sentais coupable d'être mal, je pensais que c'était moi le problème. En vain, comme les autres, j'ai pris des médicaments. En vain, comme beaucoup, j'ai été "suivie" par des professionnels. Pourtant seule face à elle, l'angoisse m'a mené la vie dure, longtemps. C'est fini. 


​QUESTIONS

Qu'est-ce qu'une angoisse conditionnelle ?

Une angoisse qui dépend ​de conditions. ​Les conditions de votre existence. Ce que vous vivez produit vos angoisses.

​Ai-je ​une angoisse conditionnelle ? 

Vous ne pouvez pas le savoir. Il faut l'évaluer. Le seul test sur internet pour le savoir est ici sur no-angoisse. Le Test de Voight-Kampff-Noa a été spécialement conçu pour ce site par Diane et son équipe. 

Je pensais être trop sensible...

(...) Merci pour tout. Je me sens tellement mieux aujourd'hui.Votre livre m'a ouvert les yeux j'étais bien trop laxiste je pensais que tout ce qui arrive ce n'est pas pour rien, qu'il fallait supporter, que j'étais juste trop sensible et puis le test à achever de me convaincre que vous aviez raison. Quand on est maman, on en a des motifs d'angoisse. J'ai fais des années de recherche pour rien ou presque et j'ai pris des médicaments en vain... et aussi tellement d'espoirs déçus avec les psy ! Mes enfants vont mieux aussi grâces à vos conseils sur l'école, les amis, l'éducation... Votre site est une perle brûlante de vérité merci d'être là. Mérédith A

profile-pic
Mérédith Augier

Commencez a savoir

3 chapitres pour ceux qui en ont marre des angoisses

encyclopedie definition no-angoisse

1. DEFINIR

2. TYPES

3. VOUS

Moi guérir sans psy sans médocs

Les 3 choses qu'on ne vous dit pas 

sur les traitements contre l'angoisse

1 - Ils ne marchent pas

95% des personnes traitées avec des traitements médicaux courants retournent à leurs angoisses après avoir pris leur traitement. La plupart constatent même qu'elles ont augmenté. 

2 - Les médicaments actuellement utilisés sont dangereux

Somnifères et anxiolytiques sont responsables du déclenchement de graves maladies. Au moins 16 000 à 32 000 nouveaux cas d'Alzheimer** en France chaque année. Cette estimation a été réalisée à partir des travaux d'une équipe de chercheurs bordelais, publiée dans le prestigieux British Médical Journal. Il vous suffit d'avaler ce type de pilules pendant quelques mois seulement pour voir votre risque de contracter cette maladie être multiplié par deux

3 - Il existe des méthodes fiables et inoffensives pour faire disparaître l'angoisse la plus répandue 

Vous ne trouverez jamais ces méthodes chez les médecins. La médecine conventionnelle travaille sur de mauvaises bases. Elle considère toutes les angoisses comme des maladies. C'est vous le problème. Vous êtes malade. Résultat, vous avez droit triptyque : diagnostic de maladie mentale, séances de psychiatrie et médicaments. 

La méthode longue et coûteuse psy + psychotropes ne se justifie que dans quelques cas seulement.

Au contraire, d'excellentes méthodes existent, beaucoup moins longues, moins onéreuses, plus efficaces, sans médicaments et sans psy. Mais ces méthodes ne rapportent rien aux laboratoires. 

Il s'agit autant que possible de ne pas prendre de médicament


Cela commence par faire ce qu'il faut pour ne pas ou ne plus prendre de «benzodiazépines» qui sont des leurres. Ils sont comme la cigarette: ils détendent mais ils engendrent chez beaucoup trop d'utilisateurs une nouvelle angoisse:  celle de la dépendance psycho-chimique. Devenir un(e) drogué(e) n'a jamais aidé qui que ce soit. 

Il existe des solutions efficaces et sans effets secondaires contre l'anxiété et l'insomnie. On en trouve une ou deux par ci par là mais on les applique mal. On ne fait pas le mixage personnalisé qu'il faudrait pour réellement désapprendre à mal dormir. On connait la classique tisane et deux trois trucs populaires mais ce n'est pas suffisant alors on fini par se dire que les somnifères marchent mieux. 

" angoisse symptômes "  

Les gens ne sont pas sûrs d'avoir des angoisses. Ils cherchent une liste de symptôme en tapant angoisse symptômes sur internet. Cette liste devra leur prouver qu'ils ont bien des angoisses. Ils pourront alors dire à leur médecin : "j'ai des angoisses", "je suis angoissé", "donnez moi quelque chose contre mon angoisse". Le cercle vicieux est enclenché. Les médicaments et les séances psy majoreront cette "angoisse symptômes".

​Si on a des angoisses conditionnelles on peut échapper à ce traitement. 

* Si vous avez une pathologie sévère, ce n'est pas de notre ressort, nous ne pourrons pas vous aider car nous n'y sommes pas autorisés. Consultez préférentiellement un médecin. Par contre, si vous n'avez pas de pathologie suffisamment grave diagnostiqué par un neurologue, contactez-nous. Occupons-nous de ce problème. Faîtes-le test en remplissant le formulaire vert.

** Alzheimer n'a rien à voir avec le vieillissement et n'a rien d'une fatalité. Ce que ces chercheurs ont trouvés est tout simplement effrayant: après 3 mois de prise de médicaments, le risque d'Alzheimer augmente de 51%. Après 6 mois, il bondit à 80% ! 

*** Marre de raconter encore et encore votre histoire et vos symptômes ? c'est bon signe. Votre angoisse butte dès maintenant sur ce site. Vous savez ce que vous pouvez faire. Si vous n'avez pas encore pris un peu de temps pour vous, c'est à dire le temps de faire le test, allez-y. Cliquez sur> Première question <en haut de la page. Questionnaire test publiquement anonyme et gratuit

**** Pour les mineurs de moins de 18 ans, enfant et adolescent, l'inscription est possible ainsi qu'un échange par mail. En revanche, une conversation avec le parent sera systématiquement demandée avant une conversation Skype ou Messenger.


Diane-no-angoisse.com

Diane est la fondatrice de ce site

L'ÉQUIPE:

Diane réussit à aider tant de gens. Dénouant les fils de votre histoire présente, elle vous offre des solutions. C'est sa spécialité. Elle libère. Le rétablissement est à votre portée. Ce n'est ni une magicienne, ni un professeur de Harvard. C'est une femme, une mère, une voyageuse. Une redoutable tueuse d'angoisse.

​Avec le concours de : Rémy, ​coach des parents depuis 10 ans, auteur ​du site - l'école à la maison - il l'aide avec toute l'équipe. 



Je dédie ce site à celle qui m'a appris l'art d'écouter, de transmettre, de résoudre et d'espérer toujours, ma mère Françoise B.

  • depose dit :

    Je ne suis pas dans un état catastrophique mais je suis un anxieux général et j’ai énormément de mal à lâcher prise. Mon stress m empêche d entreprendre beaucoup de choses dans ma vie.
    comment vous y prendriez vous pour remédier à cela?

    merci

    Vincent

    • Diane dit :

      Bonjour Vincent,
      vous me précisez ne pas être dans un « état catastrophique ». Vous vous occupez de vous à temps. Si vous prenez les bonnes mesures, vous n’en arriverez jamais là. Pour le moment, vous reconnaissez vivre dans un état d’anxiété généralisée et ce n’est pas rien. Vous avez des tas de beaux projets à mener mais le stress vous bloque. Pour vous aider, il me faut plus de précision sur votre état actuel car je sais ce qu’il n’est pas mais alors, quel est-il ? Il faut savoir où on en est précisément de nos angoisses pour savoir sur quoi il faut agir. Si ce n’est déjà fait entre temps, faites-le test. C’est la porte d’entrée. C’est le premier outil. Il est pour l’instant en libre accès sur la page d’accueil. Cliquez sur « première question ».

  • Sylvie dit :

    Bonjour

    Merci pour ce site qui donne du réconfort rien que de vous lire ………. Voilà mon problème un gros stress généralisée qui donne à l ‘arrivée des attaques de panique très forte ……… Je lutte tant que je peux mais aujourd’hui je n ‘en peux plus de me sentir dans l ‘insécurité partout chez moi et pire à l ‘extérieur ….Je fais bonne figure car je continue à travailler mais c’est de plus en plus dur, je suis pas loin de toucher le fond

    Merci de m ‘aider

    Sylvie

    • Diane dit :

      Bonjour Sylvie, merci de me contacter urgemment en message privé à: contact[@]no-angoisse point com.

  • FG dit :

    Bonjour…

    J’étais de nature anxieuse….mais un évènement m’a fait basculer dans l’angoisse et même l’attaque de panique…
    Une simple opération, qui a eu des répercussions physiques et chimiques, avec une grosse crise de tétanie à l’hôpital demandant une intervention d’urgence….Et depuis, les troubles anxieux se sont installés…Le sensations dans mon corps déclenchent des malaises et des crises d’angoisse…et ces sensations je les ressens principalement quand je suis inactive…dans mon lit, dans une salle d’attente…dans une église…etc….J’essaie de trouver des solutions pour m’en sortir….et je me prends en main….Je découvre aujourd’hui votre site..je suis curieuse d’en apprendre davantage que je ne sais déjà ( vu que j’ai longuement lu et étudié le sujet…)
    Bien à vous.

    • Diane dit :

      Continuez de prendre un traitement ?
      Avez-vous pu depuis vous détoxifier ? puisque je sais par expérience, que les crises de tétanie sont très liées à la prise de médicaments .
      Malgré l’anxiété de fond qui s’est installée et les angoisses qui surviennent, vous êtes claire, lucide, logique, posée et déterminée. Le test de Voight-Kampff Noa va vous donné beaucoup d’éléments. Nous allons pouvoir avancer suivant votre résultat.

  • Philippe dit :

    Merci d’offrir des alternatives à une médecine qui, avec ses médicaments, transforme des gens sains en malades.

  • Marie dit :

    Bonjour.. ça fais cinq mois que je suis angoissée mais bien pire ils me disent que je suis devenu agoraphobe.. je ne vis plus, obligé de quitter mon travail car j’ai des vertiges du matin au soir (même à la maison..) je ne conduis plus, j’ai des migraines affolente et j’en passe.. je vis au crochet de mon petit ami et j’ai bien peur qu’il parte car il commence à en avoir marre.. plus de revenus de ma part donc vie très difficile.. je sais plus quoi faire si quelqu’un pourrait m’aider.. je suis sous Xanax, tanganil (qui me font rien..) et je vais aller faire des thérapies dans un centre pour personnes anxieuse..

    Marie, 21 ans.

    • Diane dit :

      Marie, vous n’êtes pas ce que les gens disent de vous, vous n’êtes pas un diagnostic. Au risque d’être triviale, si je vous proposais 10 000€ par mois, croyiez vous qu’il y aurait une chance pour que votre état s’améliore assez vite ? Il y a quelques mois vous n’aviez pas ces problèmes, c’est un bon indice pour déterminer une angoisse conditionnelle passagère. Vous dîtes que vous ne « vivez plus », c’est vrai, pour le moment votre vie est chamboulée mais elle ne s’est au contraire peut-être jamais autant manifestée. Ces médicaments inefficaces étant de puissants et dangereux psychotropes, il vous faut les réduire tout de suite, puis les bannir de votre trousse anti-stess et fatigue. N’en attendez rien. L’alimentation et des produits manipulés au travail sont très souvent source de toxiques qui détruisent le système nerveux, il faut se pencher sur ces aspect là aussi. Je vais vous donner accès au Test de Voight kampf Noa, Marie. Ce n’est pas tant le résultat du test qui importe mais ses questions. Il arrive souvent qu’elles dégoupillent d’emblée un, voir des éléments déterminants. Ce n’est pas un test de magazine, nous l’avons élaboré spécialement pour ce site et la suite du parcours, vous ne le trouverez nulle-part ailleurs. Inscrite, vous allez recevoir tout cela.

    • Rémy dit :

      Bonjour Marie, comment allez-vous, voulez-vous qu’on en parle parle skype ?

  • ABH dit :

    Bonjour Diane et Rémy. J’arrive ici via le site école à la maison, un peu par curiosité, mais inspiré par l’impulsion de changement qui est véhiculée. J’en profite pour jetter aussi ma petite bouteille à la mer. Pour ma part, ce sont surtout des phobies qui m’handicapent, même si, étant anciennes, j’ai l’habitude de composer avec, je n’ai plus la volonté de changer. Et également des maux de tête, et une faible résistance aux changements. Merci

    • Diane dit :

      Bonjour ABH. « j’arrive ici, inspiré par l’impulsion de changement qui est véhiculée. » 🙂 Je vois que vous êtes « curieuse et inspirée », vous allez donc parfaitement y arriver ne vous découragez pas. Sensible à « l’impulsion de changement », c’est bien, voilà qui contredit avec bonheur ce que vous dîtes un peu plus loin : « je n’ai plus la volonté de changer ». Les gens volontairement figés, je ne peux les aider. Vous me dîtes: « j’en profite pour jeter ma petite bouteille à la mer ». Pardonnez ma surprise mais, lorsqu’on se sent handicapé par des phobies depuis des années, on est en droit de jeter… un wagon de train de marchandise à la mer ! Vous avez probablement du courage, de la lucidité mais attention, certaines vertus engluent dans des situations pénibles. A première vue, vous êtes ici parce que vous suivez un chemin, de blog en blog, qui vous parait mené vers des solutions nouvelles. Faire l’école à la maison est une solution nouvelles judicieuses pour bien des familles. Ce débarrasser de ses angoisses sans psy et sans médicaments c’est une solution nouvelle.
      « pour ma part, ce sont surtout des phobies qui m’handicapent », « surtout » Cela veut dire qu’il y a autre chose qui vous gêne? « même si, étant anciennes, j’ai l’habitude de composer avec ». « étant anciennes ». J’ai envie de vous dire : peu nous importe depuis quand elles durent, aujourd’hui encore et demain probablement quelque chose va réactiver vos phobies, réactiver le processus qui déclenche les crises.
      Vos phobies vous handicape certes mais c’est ce qui les entretiens qui vous paralyse dans cet état « d’handicapé », elles ne sont qu’une conséquence d’un processus réflexe face à une situation donnée. Les maux de tête et la recherche d’une certaine sécurité dans la routine sont souvent le signe d’une grande fatigue, d’un trop plein.

      • ABH dit :

        Merci pour votre réponse, bien sûr vous pouvez me répondre par mail

  • Greba dit :

    Bonjour,
    Depuis le décès de mon époux, je dois faire face seule à pas mal de responsabilités et je souffre de temps à autre d’angoisses, de l’avenir, de la solitude. Votre approche m’intéresse.
    J’aimerais en savoir plus.
    Merci

    • Diane dit :

      Bienvenu à vous Greba. L’instabilité, le doute, le découragement sont là après un décès, c’est bien naturel. Il faut assurer seul sur tous les plans du quotidien alors que l’on a parfois qu’une envie: rester dans son lit à pleurer, consoler par une douce présence qui vous assure être là pour vous jusqu’à la fin de vos jours… Le silence et le vide, la solitude sont oppressants mais ils ne sont pas inéluctables. La mort fait subir la plus grande des frustrations et ce même quand on a la foi. Les angoisses sont donc fréquentes après un tel choc. Vous ne vous sentez pas encore à la hauteur pour « remplacer » votre conjoint. Ce sentiment vous angoisse. Comment assurer seule ce dont il se chargeait si bien ? Comment faire seule les tâches que vous vous partagiez ? Comment avancer vers un avenir qui n’existe plus qu’à moitié ? Ces questions sont justes mais elles ne doivent pas vous hanter. On va stopper leur harcèlement. Un sentiment ne vient jamais seul. Il est accompagné d’images mentales fortes. L’imagination peut-être merveilleuse mais elle peut aussi être terrifiante et surtout trompeuse. Il va falloir la remplir d’autres choses, s’en servir de la bonne manière. Après une disparition, chacun doit vivre une nouvelle vie sans aucune préparation. C’est largement possible. Des tas de veuves dans l’histoire ont traversé seules cette épreuve sans défaillir parce qu’elle n’avait pas le choix. Nécessité fait loi. Vous y arriverez aussi. Le travail psychologique que l’on appelle couramment « travail de deuil » ne suffit pas toujours. Accepter ce n’est pas forcement faire ce qu’il faut pour soi et les siens. Pour ne pas être submergé nous devons accomplir. Faire c’est ne pas être impuissant. Il y a des clés pour combattre les 4 principaux piliers de l’angoisse. Pour en savoir plus, il suffit de s’inscrire. Vous allez tout recevoir.

  • >