Angoisse amoureuse 1 pas en avant 3 en arrière

On pense en général que sans amour, la vie ne vaut pas la peine d'être vécue. C'est vrai qu'il en faut. Mais, de quel amour parlons-nous ? Le tout venant ? Celui qui se construit sur un coup de foudre aussi dévastateur que ne menant pas à grand chose ? Allez-vous construire toute votre vie sur un seul bouleversement ? Allez-vous louper tous les autres grands bouleversements de votre vie parce que celui-ci vous ramène à vos confortables sentiments d'adolescent d'autrefois ? Où sont les vrais hommes ? Où sont les vraies femmes ?

angoisse-amoureuse-quand-quelque-chose-ne-va-pas-no-angoisse.jpg

On voit dans cette image que quelque chose ne va pas pour cette jeune femme. Cette main autour de sa tête a l'air d'être enveloppante, en fait, elle est écrasante. "L'amoureux" ne se soucie pas d'elle. Il ne se soucie pas de celle qui vient lui manifester son amour, il la dédaigne, froid, insensible. Rien de pire qu'un homme qui fait semblant de vous aimer. Cruel amour par intérêt, par alternance. Des amoureux comme ça, vous en croiserez plusieurs. Si vous souffrez d'angoisses amoureuses, c'est probablement le cas.

L'angoisse amoureuse est l'une des plus fréquentes causes d'angoisse, juste après l'angoisse du gaspillage de sa vie

  • Pourquoi l'angoisse amoureuse est-elle si répandue ?
  • Voyons deux grandes sources d'angoisse amoureuse : l'obsession et la désillusion
  • Comment faire face à une angoisse amoureuse ?

Une chose est sûre : l'angoisse amoureuse, c'est le caviar des angoisses.

​En finir avec les angoisses

​Sortez la tête de l'eau avec ce premier test

Le caviar ça coûte cher, l'angoisse amoureuse aussi

Je sais parfaitement ce que produisent les doutes amoureux et l'infidélité. L'angoisse amoureuse est aussi pitoyable qu'impitoyable. L'impuissance et un sentiment d'humiliation en font le lit.

Nous savons bien pourtant qu'en amour tout particulièrement, les dés sont, plus ou moins consciemment, pipés d'avance. Chacun séduit l'autre en fonction de ce qu'il désire obtenir. On se montre sous son meilleur jour, on essaye de coller à l'image que la personne convoitée se fait de son amoureux idéal. Ce n'est pas un mal en soi tant que certaines limites ne sont pas dépassées, tant que les personnalités véritables se révèlent suffisamment tôt.

Cet article traite de la dépendance amoureuse masculine mais il est tout aussi valable pour les femmes dépendantes. L’obsession amoureuse fait des ravages. J'ai eu bien souvent affaire à cette angoisse particulière au cours de ma vie et de mes échanges avec des angoissés qui ne voulaient plus du yo-yo infernal que provoque une situation amoureuse mal définie, non réciproquement vécue avec la même intensité.

Obsession et désillusion : deux grandes sources d'angoisse amoureuse

Je vous partage ici le témoignage d'un homme victime d'angoisse amoureuse.
Son pseudo est "ange blanc".
Cet internaute nous donne un témoignage poignant, son angoisse sentimentale lui gâche la vie.
D'autres vies, d'autres personnes pâtissent de son mal.
Ange blanc souhaite s'en sortir mais, jusque-là incapable d'y arriver seul, il reste bloqué dans cette relation imaginaire depuis des années.
Le temps passant, il se voit enchaîner des relations sentimentales inexorablement vouées à l'échec. Victimes par ricochets, des femmes sont jetées à leur tour dans la confusion et l'angoisse sentimentale puisqu'elles se retrouvent finalement rejetées par cet homme fidèle à une histoire "fantôme". Voilà pourquoi les angoisses amoureuses sont si fréquentes.
Cet "ange" pas si blanc que ça, séduit affectivement et sexuellement des femmes bien qu'il soit encore très amoureux, voire obsédé depuis longtemps, par une autre, cette femme (fille) qu'il a connu adolescent.

Rêve éveillé mais rêve quand même.

Cette fiancée fantasmée, il ne peut plus "l'avoir" ou elle ne lui correspond visiblement pas mais et c'est là tout le problème, il "l'aime encore".
Du moins, il aime ce qu'elle a que lui n'a pas.
Ce peut être la beauté alors que lui se trouve moche, l’excentricité alors que lui est plutôt discret, la popularité, lui qui est plutôt seul,  la discrétion alors que lui se trouve lourdaud, l'intelligence alors qu'il se trouve intellectuellement très moyen etc.
Vous remarquez que ce que vit cet homme, c'est attachement, c'est le cas de le dire, au 'coup de foudre' qu'il a eu.
  • Voir aussi

Qu'est-ce qu'un coup de foudre ?

Se retrouvent dans ce schéma : des sens (souvent la vue pour les hommes et l'ouïe pour la femme) sont charmés, on pourrait dire pris d'assaut. Ils se passe quelque chose en moi et ce quelque chose est attaché à une personne. Ce flash qui devrait être courant dans la vie, tant de choses nous donnant prétexte à le ressentir, va être exagérément cristallisé autour d'une image. Cette image va être renforcée par un nom, ce nom par un événement, cet événement par une période précise de la vie de "l'électrocuté sentimental".
Dans son post ci-dessous, il défend la position des hommes comme lui meurtris d'amour à vie qui ne peuvent dans cet état que rendre amères et décevantes toutes les relations amoureuses qu'ils construisent, fussent-elles formidables et satisfaisantes par ailleurs.

Il n'est pas question ici de ne faire que juger.

Il s'agit surtout de comprendre ce qui se passe pour que les uns et les autres puissent sortir de l'angoisse amoureuse.

Un article pour que chacun puisse avancer et trouver celui ou celle qui lui correspondra VRAIMENT.
Lisons donc le témoignage assez représentatif de "ange blanc", lu sur un forum féminin. Je reproduis ici son témoignage à l'identique. De même pour la réponse intéressante que lui fait une internaute dénommée Lina.
 ange blanc dit :

Bonjour,
j’ai fait du tord à des femmes parce que j’étais malheureux. parce que la femme que j’aime m'a fait du mal et que je ne m’en suit jamais remis. (pov ti choux) on pensera se que l’on en veux, je ne n’est pourtant jamais forcé une femme à couché avec moi, je n’est jamais profité d’une femme qui étais sous l’emprise de l’alcool ou dans un état de faiblesse que j’aurai put connaitre de sa part , un divorce , mal d’amour ou autre.

Celle que j’aime encore, elle à divorcée ma appelé car elle étais très mal. je suis avec quelqu’un . pour ne pas foutre en l’air le peut de chose que j’ai enfin réussi à construire j’ai pris sur moi de ne pas aller la voir, de refusé cette appelle de détresse.
Résultat, je pense encore à elle, je suis malheureux depuis des années, je n’est pas d’enfant et je suis presque quarantenaire, alors que j’en désire depuis très longtemps.

et on me juge en me traitant de salaud alors que je n’est eu que le tord d’aimé une femme qui m’a psychologiquement détruit adolescent et que je recherche à travers des aventures sans lendemain.

Toute celle que j’ai croisé dans ma vie d’errance, on couché avec moi en connaissance de cause, savait que j’aimai cette femme et je ne m’en suit pas caché. On dit des hommes qu’ils sont lâches, surement, mais vous quand vous dites cela des hommes que d’hypocrisie.

Oui mesdames mesdemoiselles, vous ne mérité pas se que vous avez subi, oui il y à des ordures sur terre, oui on a certaines faiblesses mais vous les connaissez en générale. Alors, moi un homme, que suis je en droit de pensée de vous les femmes? d’elle? auquel je me raccroche et qui maintenant m’ignore et me rejette en se moquant de moi, parce que dans sa vie tous va bien maintenant. je veux juste être en paix avec moi même et je fait le pas de réfléchir à cela avec mon histoire personnel afin de trouvé une solution à ma vie sentimentale. Faite en de même.

Mais surtout arrêté de nous jugé, nous les hommes qui ne vous on jamais fait de mal consciemment, quand aux autres les vrai salaud oublié les et cherché celui qui vous aimera sincèrement avec ces travers et ces qualités.

Beaucoup de réponses furent données. La réponse de Lina est intéressante parce qu'elle est représentative.

RÉPONDRE
Lina dit :

Réponse à Ange blanc
Dis moi, nous les femmes nous pensons que vous pouvez vous les hommes, sincèrement nous aimer et si nous cédons aux hommes c’est que nous avons des sentiments, alors, si vous n’avez pas fait le deuil, ce n’est pas la peine de séduire d’autres femmes qui elles espèrent être aimées et en fait ne sont prises que pour des bouches trous, par vous les hommes qui n’arrivent pas à faire le deuil, savez-vous le mal que vous faites en retour à ces femmes qui elles aussi auront après un deuil à faire à cause de vous ? 🙁

***

Dans cet échange, tous les deux s'expriment posément pour qu'un dialogue, une compréhension des enjeux différents soient possibles.

Le pétrin dans lequel place l'amour non réciproque, une histoire inachevée ou inachevable est très profond.

L'angoisse amoureuse de l'homme moderne :

Penchons-nous sur les propos de cet homme.

j’ai fait du tord à des femmes

Pour commencer, il reconnait qu'il fait du tort à des femmes.

Mais, faire un tort amoureux, est-ce bien grave ?

Apparemment oui, vu l'état dans lequel cet homme se trouve précisément à cause de cela. Tous le monde sait ce que cela détruit en nous d'être dupé, trompé, abusé. Les mensonges; les non-dits ou les faux semblants en amour ont des répercutions nocives profondes et durables.

Ainsi, avec plus ou moins de volonté, il renvoie l’ascenseur.

Il sait pertinemment, pour en témoigner, tout le mal que cela fait. Pourtant, au lieu de régler son  histoire amoureuse une bonne fois pour toutes, il reproduit le comportement de cette compagne adulée. Le voilà contraint par son angoisse amoureuse à déclencher des sentiments amoureux alors qu'il n'est, au fond, pas disponible.

Une angoisse non réglée est contagieuse. Le malheur est contagieux à la même enseigne que le bonheur l'est. Le problème c'est que détruire les autres, les duper, les tromper ce n'est pas tout à fait ce qu'il faut faire pour se sentir à nouveau bien.

A moins d'être pourri d'orgueil, faire du mal aux autres n'est pas très virilisant

L'homme est fier certes mais il n'y a là aucun sujet de fierté. En plus, avoir une femme en la trompant est bien une victoire de perdant ! Que ce soit en la trompant physiquement ou intellectuellement, c'est pareil, il n'y a là aucune victoire.

Il rétorquerait sûrement : oui mais je ne suis pas un moine (sous-entendu je ne peux pas attendre des lustres sans avoir de relations sexuelles, en d'autres termes : mes besoins de sexe dépassent mon refus de faire du mal), il dit d'ailleurs ceci:

toute celle que j’ai croisé dans ma vie d’errance, on couché avec moi en connaissance de cause, savait que j’aimai cette femme et je ne m’en suit pas caché.

La belle affaire ! Voila en fait l'enjeu principal de toutes ses prochaines conquêtes : le sexe. Inutile de dire qu'avec une rivale aussi fantasmée en images, même la meilleure des maîtresses ne saurait satisfaire ce cœur d'artichaut dédaigné par la reine des neiges, heu pardon, par " la reine des reines " : la femme idolâtrée.

Angoisse amoureuse : l'excuse

 j’étais malheureux

Vient la raison ou l'excuse : "parce que j’étais malheureux". Est-ce vraiment une excuse valable ?

Ainsi obnubilé, immobilisé par son malheur, on est plus enclin à entraîner les autres dans ses propres abysses et angoisses.

Il est bon de sortir du trou avant d'y faire descendre les autres surtout quand on dit pouvoir les aimer.


Pour aimer vraiment, il faut être heureux.

Etre heureux avec la personne avec qui on est et non perclu de regrets, de souvenirs paralysants, de mensonges, de comédies.

Pour être heureux, il faut être capable d'oublier des pans entiers de sa vie si ses pans vous enferme. Ce n'est hélas pas donné à tous le monde surtout quand ses souvenirs vous font porter aux nues une personne souvent à peine connue sous le prétexte qu'elle rayonnait de milles feux. La passion exacerbe nos bons souvenirs et se faisant elle ne nous rends pas service. 


Il est en effet très pénible de devoir jouer la carte du bonheur pour attirer une femme quand on sait d'avance que celle-ci ne pourra jamais vraiment satisfaire, aussi aimable soit-elle, puisque l'autre, l'absente, aura toujours les meilleurs sentiments réservés pour elle.

Vous savez qu'encore une fois cette nouvelle histoire va échouer à cause de "l'autre"...

Quelle tristesse de savoir d'avance que ça va mal finir ! Comment dans ce cas-là être libre ? C'est impossible.

Vous me direz, il y a des hommes qui se croient assez malin pour tout avoir : une femme pour les enfants , une femme pour l'accomplissement et une femme pour la passion. Les "polygames" de ce genre finissent par se retrouver seul car à trop vouloir, on perd tout. De plus ils détruisent bien plus qu'ils ne construisent car ni les enfants, ni des œuvres ni la passion ne justifient autant de mensonge, de traîtrise, d'absence, de dédoublement, d’égoïsme et d'auto-contemplation. Ces œuvres mauvaises, ces mauvais mobiles, ces justifications hypocrites ont un impact si grand que tout ce qui en découle sera salit, pourri, repoussant, maudit d'avance. Il n'est pas naturel de faire du bien grâce à la naïveté des autres. Vous pouvez toujours couvrir de cadeaux quelqu'un que vous embobinez, votre cœur sait que vous êtes à coté de la plaque. Si vous avez besoin de tant de complications et de vies différentes basées sur des paroles fausses? c'est qu'en vous même, il n'y a en fait rien d'établi.

Angoisses amoureuses, autre excuse :

parce que la femme que j’aime m'a fait du mal 

La femme qu'il aime si profondément est donc la femme 'qui lui a fait du mal'. Très intéressant cette addiction à une femme qui fait souffrir. Oui,  très intéressant cette addiction à une femme qui fait souffrir plutôt qu'à une femme qui aurait été au-dessus des autres par sa complicité, son attachement, ses actes, son amour pour lui etc.

et que je ne m’en suit jamais remis

Cet homme connait la solution à son problème : s'en remettre.

S'en remettre, en effet, lui permettrait d'être à nouveau "entier", pleinement heureux en couple et de ne plus faire miroiter à d'autres femmes par besoins sexuels et par besoin de compagnie, qu'une histoire sérieuse avec lui était tout de même possible.

Pour cela, deux choix s'offrent à lui:

1 /se confronter une fois pour toutes à cet amour imaginaire, à cette femme, en vivant avec elle pour de bon

ou si elle ne veut pas

2/en ayant au moins une conversation avec elle qui clôturerait pour de bon cette histoire. La demoiselle décidément incompatible pouvant ainsi, aussi jolie soit-elle, être mise à sa place : une fille captivante mais qui ne vous rendra pas heureux sur le long terme, bref une passade, un béguin.

Il va falloir désapprendre. Sortir de l'addiction amoureuse pour enfin sortir de l'angoisse amoureuse.

Comment ? Comment sortir de l'angoisse amoureuse ?

Les hommes manquent de combativité. Le combat amoureux pour une femme perçue comme étant "de la classe supérieure" constitue un pis-aller à ce manque.

Évidemment qu'elle a quelque chose de plus !

C'est très beau si le choix est bon.

Quand le garçon se fourvoie, quand l'homme s’englue parce qu'il a mal choisi et considère qu'il n'y a qu'un bonheur amoureux ou coup de foudre possible, c'est la catastrophe.

Que nous dit la science sur l'angoisse amoureuse ?

Voici la réponse scientifique qui explique ce problème : il s'agirait en fait d'un "processus cérébral de globalisation". Quoi ?

Vous dîtes que mon amour si beau, si pur, est un processus de globalisation !

Effectivement, je sais que ça peut paraître choquant mais oui. Si la métaphysique peut nous rendre "amoureux de Dieu lui même" c'est que Dieu lui-même nous a fourni un logiciel amoureux qui réagit à certaines sollicitations tout ce qu'il y a de plus archaïque.

La part spirituelle, sentimentale, de l'amour ne s'en trouve pas diminuée pour autant. Il faut juste avoir du discernement.

Vous ne croyez pas en Dieu ? Aucune importance. Il y a de grandes chances que vous ne soyez pas "câblé" différemment.

Un livre de science explique:

La globalisation cérébrale est très intense quand on tombe amoureux et c'est sans doute la principale raison qui fait de l'amour romantique un catalyseur de changements neuroplastiques. La puissante montée de dopamine que connaît alors le cerveau consolide les changements. Tout ce qui est un tant soit peu agréable, toutes les associations avec les associations amoureuses initiales s'inscrivent profondément dans le câblage cérébral. 

L'homme fragile est INCAPABLE de désapprendre les critères de séductions inhérents à ce premier amour.(...) En terme neuroplastique, l'amoureux en rupture doit au préalable recâbler des milliards de connexions cérébrales. (...) Bien que la réalité dise que l'être aimé n'est pas celui qu'il nous faut, "ses ordres ne peuvent pas être exécutés tout de suite". (Norman Dodge, Les étonnants pouvoirs de transformation du cerveau, 2008, p.209)

Angoisse amoureuse, ce que j'en dis :

Je dirais, moi, que ce qui nous fait très peur n'est pas de perdre cet être-là mais de se retrouver absolument seul dans cet univers absolument froid et vide. Cet être nous accompagne qu'il le veuille ou non, ce qui nous rassure. Il nous donne un but, un défi, une raison d'exister. Si la solitude ne nous fait pas peur alors il s'agit d'une peur de perdre le souvenir qui ravive ne serait-ce que légèrement en nous la sensation bouleversante, haletante que nous avons éprouvé à ce moment là.

La globalisation cérébrale nous permet non pas seulement de contempler le spectacle du monde avec jubilation ; elle joue aussi un rôle d'anesthésiant et de retardateur dans les sensations désagréables (...) Les gens sensibles trouvent dans l'émoi amoureux une drogue dont il leur sera difficile de sortir même si ledit émoi amoureux est une catastrophe, un bien mauvais choix.

L'ouvrage poursuit:

Quand un  jeune homme ou jeune fille doit rompre avec son premier amour, il ou elle a le sentiment d'avoir le cœur "brisé". Pour un homme, toutes sortes de femmes défilent devant ses yeux mais aucune ne souffre la comparaison avec sa bien-aimée, avec celle qu'il considérait comme la seule, l'unique élue de son cœur et dont l'image le hante.

Comme le dit la chanson de Cœur de pirate , "j'ai essayé de voler loin de toi..." A chaque autre vol, c'est à dire quand "le transit" a séduit malgré ces sentiments pour "la princesse imaginaire" une autre femme, celle-ci souffre d'être métaphysiquement trompée, voire d'être régulièrement trompée physiquement.

Le transit n'est pas seulement transit, il est addic. Il a besoin de posséder -  toute sa vie la personne qui l'a mis souvent bien malgré elle dans cet état. Il fera sa vie de son coté mais ne supportera pas de ne plus avoir aucun lien contact avec sa "drogue". Il en est incapable comme un drogué est incapable de vivre sans son shout.

Le besoin de dopamine chez ces individus est toujours plus élevé que la moyenne.

Que faire donc en cas d'angoisse amoureuse ?

Il va falloir d'abord remplacer ce combat par un autre.

Un autre combat mais lequel ?

Ma foi, il y a tant de possibilités. Vous n'en voyez vraiment aucun autre ? Rien d'autre ne vaut que l'on se batte, vraiment ? Et bien cet affection mal placée vous aura alors vraiment fait perdre votre virilité et pas que.

Ange Blanc dit

j'ai aimé une femme qui m’a psychologiquement détruit adolescent

c'est évidement très exagéré.

En réalité, il est question ici d'hypnotisation. Cette hypnose que provoque celui ou celle qui y est associé(e) est plus ou moins forte.

A l'adolescence, la plupart des jeunes plutôt mal dans leur peau vont se retrouver pris au piège d'une histoire qui leur donnera raison : elle ou il ne m'aime pas parce que je suis trop moche, trop inintéressant ou trop spécial.

L'angoisse amoureuse se retrouve presque dans toutes les histoires personnelles.

Une constante : tous les épris amoureux croient être les seuls à avoir éprouvé ou a éprouver une telle force d'amour. 

Ils sont eux-mêmes et leurs sentiments aussi uniques dans leur esprit que des chevaliers exceptionnels de l'ancien temps.

Ils placent l'objet, le sujet de toutes leur convoitise, le sujet de toutes leur idées fixes, de tous leurs espoirs les plus insensés et intenses sur un piédestal, un idéal quasi mystique.

Le garçon qui se laisse aller tout d'un coup à cette espèce de transe devant cette image de femme qui le bouleverse ne peut que ressentir de l'admiration mêlée de peur pour elle. Il en va de même pour une fille.

La beauté, la force, sont des choses attirantes. En soi il n'y a rien de mal à ça.

Une personne peut être belle et attirer naturellement les regards sur elle. Un beau garçon sera l'objet de nombreux premiers "amours". En réalité, il fera surtout l'objet de nombreuses premières attirances physiques, de nombreux béguins.

Pourtant, nous savons tous que l'amour ne se passe pas d'engagements solides établies sur des choses qui ne relèvent nullement de l'imaginaire. La dopamine à bloc, c'est bien, mais heureusement, ce n'est qu'un état passager. Les animaux ont un tel bouleversement hormonal mais eux ne doivent pas cohabiter en toute intelligence avec une femelle ou un mâle. L’instinct les fait se tenir tranquille pour la survie de la portée.

La question de l'engagement

On attend d'un employeur qu'il s'engage, on attend de ses parents un engagement légitime, on attend même d'un chien un certain engagement. En retour, nous nous engageons pour eux.

Que dire de quelqu'un qui vous dit des choses sublimes mais ne le pense pas ou le dit aussi à d'autres, qui vous dit qu'il vous rendra heureux mais qui ne fait pas un  dixième de l’effort à faire pour vous connaître suffisamment ?

On ne peut faire couple tout seul

Connaissez-vous la chanson "Paroles, paroles, paroles..." de Dalida et Alain Delon ?

Je vous la recommande, elle me fait toujours beaucoup de bien. Elle me fait beaucoup rire. Écoutez bien les paroles, ça démystifie bien des choses.

C'est une façon délicate de dire à un homme que vous n'êtes vraiment pas dupe, que vous voyez bien son jeu d'acteur qui en fait des tonnes ou qui vous cache la réalité de sa vie pour vous avoir.

Je cherche sur le net un équivalent pour les femmes mais pour l'instant, je n'ai rien trouvé.

La chanson "je t'AIIIIME" de Lara Fabian est sur le podium des plus mauvais clips et de la déclaration d'amour féminine la plus hurlée mais j'aime comme elle dit je t'aime "comme un homme... que je ne suis  pas"...

Quels sont les enjeux des hommes en général en amour ? Quels sont les enjeux des femmes en général en amour ? Pourquoi tant d'angoisse amoureuse ?

Où naît un désir ?
Pourquoi une chose tellement souhaitée, n'est plus qu'une banalité une fois obtenue ?
Où naît un désir ? Dans le cœur profane c'est à dire le cœur non élevé, non maturé par la sagesse.
D'abord une question agaçante, un doute : cette chose, cette personne pourrais-je l'avoir, moi ?
Suis-je assez bien pour l'avoir ? Et pourquoi ne serais-je pas assez bien pour l'avoir ?
Une pulsion positive dit "oui". Démarre alors la croissance des germes de la frustration. On pourrait même dire de la jalousie. Ce qu'ont les autres où ce qu'ils pourraient avoir, je le veux aussi.
Plus la chose désirée à laquelle on a dit oui , "je peux l'avoir", puis "oui, je veux l'avoir" se fait attendre et plus le désir de posséder celle-ci augmente.
Les petits enfants illustrent très bien ce processus : ils voient quelques chose qui les "captent," ils veulent cette chose. Peu importe si c'est bon ou mauvais pour eux.
Si la chose en question est éloignée ou interdite, c'est la crise, née de cette frustration première. Ce qui n'était qu'un désir de posséder se transforme en idée fixe, en obsession.

Même la Bible dit "une attente qui se prolonge rend le cœur malade."

Pourquoi ?
Pourquoi quelque chose ou quelqu’un qui nous échappe nous amènerait à devenir esclave de tout ce qui pourra nous faire combler ce manque ? Qu'est-ce qui rend désirable ?
Qu'est-ce qui est à l'origine de ce sentiment : le désir de possession lié à la frustration ?
Ces questions sont directement liées à deux choses : la nouveauté, et l'imaginaire.
Si une chose nouvelle entre dans notre monde et que cette chose déclenche une avalanche d'images imaginaires (lapsus volontaire) ressenties comme positives, le cœur se gonflera d'une envie équivalente à la force de la frustration qu'il ressent de ne pas l'avoir.

Deux sentiments sont aux extrémités des sentiments engendrés par l'objet de l'envie : la colère et la peine.

Colère : "pourquoi pas moi ?"
Peine : "j'ai trop mal, mon cœur m'emmerde, il est en crise, il faut que ça cesse en assouvissant mon envie."
Entre les deux, une valse d'allers et retours prenant beaucoup trop de place dans l'activité cérébrale empêche un retour de tension à la normale.
Ce désir, aussi grand que la frustration est grande et étalée dans le temps, devient le point central de l'individu. Tout sera à coté de cela perte de temps, banalité, ennui, pis-aller. Si la personne ou l'objet, avant possession, est morte ou détruit, "l’obsédé" s'en remettra paradoxalement très bien. C'est normal puisqu'il ne vivait que dans l'imaginaire.
A l'opposé, une personne ou une chose moins désirée mais obtenue, engendrera un manque profond et long car cet objet de désir plus faible mais obtenu provient non de l'imaginaire mais d'une expérience réelle.

L'imagination sentimentale est un tyran.

C'est un tyran faisant l'objet d'un syndrome de Stokholm : mon désespoir, ma frustration vient répondre à une question existentielle et j'aime ça. Ça me fait souffrir mais, plus je souffre et plus j'aime ce qui me fait souffrir.
Cette question existentielle enfin résolue c'est : pourquoi je souffre ? Variantes : pourquoi je me sens mal dans ma vie ? pourquoi ne suis-je pas encore vraiment heureux ?
Eureka, lumière ! La chose ou la personne désirée vient répondre : si je ne suis pas heureux, c'est parce que je n'ai pas cette chose ou cette personne. Je colle la peur de ne pas savoir pourquoi je ne suis pas assez heureux à mes yeux sur cette objet ou cette personne. Je crois avoir à présent ce que mon avenir devra absolument contenir. 
C'est une pure illusion mais ça parait logique (le cœur est par nature impulsif, il ne raisonne pas, si quelque chose semble pouvoir l'assouvir rapidement, il prend cette possibilité comme une vérité sans besoin de raisonner, de prendre du recul).

Une fois obtenue, cette chose ou cette personne ne répond plus à rien. Quelle chute !

Si cette chose ou cette personne n'était pas la bonne réponse, n'était pas vraiment nécessaire au bonheur, si elle n'était pas bien choisie voire à l'opposé de ce qu'il fallait et bien la "possession" de cette chose ou de cette personne devient un poids plutôt qu'une bénédiction.

Son attrait décroit aussi vite que l'imaginaire du sujet ne peut plus s'auto-masturber avec ce qui est inconnu d'elle

Voilà pourquoi il y a cet engouement débilitant sur des objets qu'on n'a pas mais que d'autres ont, téléphones, voitures, vêtements. Même chose pour une personne.
On appelle ça la routine. Mais la routine est source de nouveauté, d'énergie, de tranquillité ! Nous dormons de manière routinière mais cela nous permet de vivre. Ce n'est pas la routine, le problème, c'est l’incompatibilité.
En fait, le problème vient de cette opposition : connu/inconnu c'est à dire : possédé/non possédé ou bien imaginable / non imaginable.
Il est normal de s'extasier mais le sage sait dans quelle mesure l'intensité de cette exaltation peut être trompeuse. La première réponse donnée par le corps et le cœur à une expérience de ce genre est rarement la réponse la plus judicieuse.
Rapidité est rarement synonyme de vérité. 
Le Christ s'est fait attendre.
Il était la réponse. La réponse à tout !
Ainsi, l'intelligence est d'attendre (parfois beaucoup moins longtemps qu'on ne le pense) l'objet ou la personne qui fournira une réponse complète aux besoins du cœur et de l'esprit plutôt que de se jeter sur une personne ou un objet ne répondant qu'à une seule question, d'autant plus quand c'est une question secondaire.
Car une réponse totale est la priorité.
L'homme ne peut avancer s'il passe sa vie à se questionner, à imaginer.
Pour avancer, il faut qu'il agisse. On ne peut agir de manière radicale que lorsque l'imaginaire se tait pour laisser la place à la matière, c'est l'enjeu de l’incarnation.
L'imaginaire venant du cœur impulsif "incarne" en images des choses inexistantes alors que la raison vient de l'esprit et que L'Esprit s'appuie toujours sur ce qui est réellement incarné, massif, matériel, existant.

Le seul monde imaginaire où nous devons amasser des trésors, c'est dans le Ciel.

Le ciel intérieur humain (cœur) profane s'auto-manipule sans cesse. Seul ceux qui ont un ciel intérieur en majeure partie spirituel et non en majeure partie profane ont un cœur qui ne se trompe pas. Leur imagination ne sert pas à répondre de manière enfantine à des questions secondaires, leur imagination couplée à l'esprit et à l'Esprit sert à répondre de manière lente et sûre à des questions primordiales.
On ne se trompe plus. On avance sur des faits.

Quels sont les enjeux personnels de cette femme ou de cet homme amoureux ? Quels sont les enjeux personnels de celle ou celui que vous aimez ou croyez aimer ?

L'amour vous intéresse-t-il vraiment ou voulez-vous juste vous distraire, passer le temps, ne plus être seul ?

Voulez-vous juste vous tourmenter avec une histoire de cœur pour être comme comme tout le monde ?

Croyez-vous tout ce que vous raconte celui ou celle dont vous êtes amoureux, alors même que vous ne vivez pas ensemble ?

Si tel est le cas, il est bien sot de s'attendre à connaître l'épanouissement plutôt que la déception.

Les "ma chérie" peuvent être la porte d'entrée dans votre cœur de gens malveillants dont l'enjeu n'est que leurs propres plaisirs. Ces gens aiment jouer. Ils se vendent jusqu'à ce que vous les aimiez puis ils vous achètent. Ils se servent d'un truc bateau qui marche encore très bien : il n'existe qu'un seul grand amour dans la vie. Ce dicton est faux. Comment feraient les veufs et les veuves ? Comment feraient ceux dont le conjoint se sépare ? Ne peut-on aimer si fort que son premier amant ?

L'amour est pour eux un terrain de jeu qui les divertit et dont vous ne serez bon qu'à être le bouffon à perpétuité. A la moindre rébellion, vous serez jeté(e) dans les douves. A la moindre peccadille, sous prétexte que, depuis toujours, vous devriez savoir que leur amour est un sacrifice, un honneur, une faveur qu'au fond vous ne méritez pas, vous serez recalé(e) au grade de possible histoire encore à suivre.

baiser-angoisse-amoureuse-no-angoisse.jpg

 

Vous voulez être enfin vacciné(e) contre l'angoisse amoureuse ? Parlons-en.

Vous avez des choses à faire. Contactez-moi. Quelques conversations et vous serez débarrassés de votre dépendance amoureuse.  Sortez de votre chagrin d'amour. L'amour vrai se vit, il ne se rêve pas.

Témoignage: "Mon coeur... le muscle va bien. Le siège des sentiments est malmené. Mais il a cessé de porter au pinacle sa grande gudule blonde au postérieur somptueux. C'est réglé et vous n'y êtes pas pour rien très chère." Henry D

 

Sauvez = partager
>