Crise d’angoisse: le dossier vérité

Crise d’angoisse : le dossier no-angoisse

Sommaire (cliquable)

Crise d’angoisse : définition (racine et origine)

 

crise d'angoisse-le-dossier-définition-angoisse-ruelle-sombre

L’angoisse est un angle, un resserrement sans issue

Définition du mot angoisse

En latin « ANGUSTIA » veut dire RESSERREMENT.
L’angoisse est une anxiété physique ou morale très forte ; on parle de « vivre dans l’angoisse ».
L’angoisse entoure, elle enferme, elle est un goulot d’étranglement. 
(Dictionnaire Larousse 1939)

Les différentes racines du mot angoisse expliquent très bien ce qu’est l’angoisse. D’abord la racine AK puis ACCRO puis AG et enfin ANG.

La racine ak a donné un très grand nombre de mots Français dont tous expriment l’idée de quelque chose de pointu ou de piquant

La racine suivante ‘accro’ interpelle quand on pense à la dépendance aux médicaments dont souffrent beaucoup d’angoissés faute d’un traitement adapté.

Poursuivons dans la compréhension du mot angoisse par ses origines :

 ‘AG’ est devenu ‘ANG’ pour désigné la rencontre de deux droites qui forment une pointe, un angle .On retrouve ici l’idée de ‘resserrement’.
En plusieurs langues, la racine ‘ang’ indique l’angle aigu où l’on est resserré.
Le sens de resserré se retrouve au moins dans deux mots Français, ANGINE et ANGOISSE

On peut donc faire un lien entre l’angine et l’angoisse.

L‘angine resserre la gorge au sens physique, l’angoisse resserre l’esprit au sens moral. L’image est parfaite.

L’angoisse entraîne toujours un resserrement caractéristique de la gorge et des voix respiratoires. Ce resserrement physique aggrave l’angoisse car il est particulièrement insupportable. Plus on a de crises et plus elles sont mauvaises.

Touchant la capacité respiratoire, ce resserrement est « une petite mort » car il n’y a rien de plus grave pour un cerveau que de manquer d’oxygène.
Toute la vie est affectée par cette « épée de Damoclès », on redoute la prochaine crise. On sait que l’on va à nouveau suffoquer même si l’on évite de trop y penser pour ne pas attirer une crise. Comme l’angine paralyse la voix, l’angoisse paralyse les systèmes qui permettent de vivre une vie normale. L’angoisse est douloureuse, épuisante et humiliante. 

Donc, nous comprenons que l’angoisse est depuis toujours un angle aigu, une voix qui se referme pour les hommes, à tel point qu’ils l’ont indiqué dans leur langage.

De fait, dire ‘Ang’ c’est déjà s’étrangler…

Autre précision :

« Angustia » est dérivé de ‘angustus’ qui veut dire  » étroit « . » (Entretien sur l’étymologie des mots français « Ce que parler veut dire » d’Emile Moussat)

Ainsi, le mot ‘angoisse’ est on ne peut plus clair. Les conséquences physiques et psychologiques d’une crise d’angoisse sont faciles à discerner. Contrairement au flou entourant « la dépression », l’angoisse et l’angoisse conditionnelle sont des réactions extrêmement précises. 

Le contraire de l’angoisse c’est donc l’ouverture et l’élargissement.

« Crise » d’angoisse ? Mais qu’est-ce qu’une « crise » ?

En psychologie, la crise est le paroxysme ou l’exacerbation d’un sentiment.

La crise est une rupture d’équilibre. Dans le domaine médical, une crise est un changement rapide et grave intervenant dans l’état de santé d’un malade ou d’une personne apparemment en bonne santé. Exemples : crise cardiaque, crise d’asthme.

La crise d’angoisse est donc le signe que vous avez atteint

POUR​SUIVRE LA LECTURE


le ‘paroxysme de l’angle‘ de votre (ou vos) angoisse(s). Vous êtes au fond de l’impasse, oppressé, acculé devant ce resserrement dans lequel vous avez été conduit. Vous ne pouvez plus avancer mais, en même temps, le vide qui sépare les deux parois qui vous mènent inexorablement vers cet angle vous fait peur. Vous ne pouvez donc pas rester dans cette situation.

 

La plupart des sites sur l’angoisse parlent des crises d’angoisses qui arrivent sans crier gare et sans raisons particulières : crise de panique, attaque de panique etc. De toute évidence ces crises sans raisons, « sine causa », existent assurément mais elles sont rares. Ces crises-là sont à traiter rapidement avant qu’elles ne dérivent vers un état de faiblesse psychologique incurable pouvant mener au bout du compte à des pensées suicidaires.

Toutes les autres crises, celles dont je m’occupe, arrivent parce que « quelque chose » vient refermer les deux cotés de votre route, de votre vie. Elles ont une ou des raisons. Elles sont ad causa : avec une cause. Trouver la ou les causes n’est pas suffisant. Mais c’est un début…

Voici pour l’explication médicale.

De manière imagée, voici comment j’illustre brièvement le début de cette crise: 

“L’angoisse est un poison violent; un serpent venimeux qui rampe sur le dos de tous vos doutes. Lorsqu’il mord, le poison se répand, le corps se torts, l’esprit s’embrouille, le sang tourne, c’est la crise d’angoisse. ”

Suite du dossier cliquez ci-dessous :

https://no-angoisse.com/lincroyable-liste-de-symptomes-de-crise-d-angoisse/

 

>