Stress et angoisse : faire le ménage de ce stress crasseux

C'est assez, stress et angoisse doivent vous quitter.

illustration du stress par un eclair blanc sur fond noir

Stress et angoisse font bon ménage

"Stress" est un bien joli nom commun pour décrire un état psychologique et physique lamentable. On devrait plutôt appeler ça "tension extrême continue mortelle."

Le stress est difficile à combattre lorsqu'on le subit depuis longtemps. Il est comme la cigarette : on se dit toujours "demain j'arrête", mais le lendemain rien ne change. Le mieux est encore de ne jamais commencer à l'éprouver exagérément. Il y a des moyens de le prévenir.

Stress définition : "tension ou perturbation physique, due à des agents agresseurs variés comme le conflit, le froid ou l’échec. Synonyme : chocs. www.linternaute.com

Le stress est mauvais, mais une fois que l'on sait cela, que faire ?

Rien, si l'on considère que nous sommes impuissants face à ce qui provoque ce stress en nous.
Acceptez d'en être pour partie responsable est pénible. Nous voulons "bien faire", c'est tout, vivre une vie normale.
Mais ce simple "bien" que nous voulons se transforme en "mal" quand, au lieu de nous rendre fiers, il nous rend malades parce que nous nous contentons de trop peu.
Le stress est la conséquence d'une cause que, souvent, nous ne voulons pas affronter frontalement. Le bon diagnostic doit être posé :

POUR​SUIVRE LA LECTURE


Qui ? Quoi ? Quand ? Comment ? Où ? Depuis combien de temps est-ce que j'éprouve ce stress ? Souvent on croit à tort savoir ce qui nous met dans cet état.
Ceux qui se contrefichent de leur image ou de leur valeur n'éprouvent guère de stress dans la vie. Souvent, les stressés, eux, cherchent  à se montrer à la hauteur même si c'est parfois aux dépens de leur équilibre émotionnel. Chaque situation est unique. Chaque personne à son propre seuil de tolérance au stress.
Beaucoup de choses comme la musique, la naturopathie, l’acuponcture, la méditation, la lecture réduisent le stress de manière naturelle.
Vous avez sûrement essayé ces méthodes ou d'autres affichées sur des sites spécialisés.
Parlez-nous dans les commentaires des méthodes qui vous ont peut-être soulagé un moment ou celles qui n'ont pas du tout marché dans votre cas.

Comment m'en suis-je défait ?

Je me suis longtemps voilé la face sur la source principale du stress et de l'angoisse pesante que je ressentais, espérant vainement qu'un jour (par miracle) ma situation s’apaiserait et moi avec. J'étais dans un état affligeant. Mais Dieu merci, j'ai eu un déclic salvateur.
Lorsque l'on éprouve de très grandes angoisses et un stress insoutenable, l'idée de tout laisser tomber effleure l'esprit. Il ne faut pas en arriver là.

La bonne personne et le bon livre m'ont permis, en partie, de décoller mon regard de la vitre de ma vie ; de prendre du recul pour me rendre compte combien elle était émotionnellement "sale et mal isolée."

Fenêtre sale

Ne frotter qu'une seule face du carreaux est vain

 

Quand on ne voit plus ce qu'il y a derrière cette vitre et que l'on manque de lumière et de visibilité, stress et angoisse pointent leur nez.

De toute évidence, on a beau frotter une face de cette fenêtre, depuis l'intérieur, de toutes ces forces, lorsque le carreau est sale dehors, on se fatigue pour rien et on y voit toujours aussi mal.

Ce parallèle un peu obscur est à la hauteur de ce que le stress et l'angoisse ont provoqué en moi pendant des années. La sensation d'être enfermée dans une maison aux carreaux toujours plus sales. D'être privée d'une lumière essentielle, celle de la douceur et de la chaleur des rayons du soleil traversant le verre tranquillement et de la sérénité d'un paysage invitant à franchir le seuil de la porte.

Pourtant, la lumière n'était vraiment pas loin et la solution évidente. Je ne regretterai jamais d'avoir eu cet élan de survie : j'ai fait confiance, et cela m’a guérie et sauvée.

 Bientôt, vous pourrez dire : "no-angoisse, j'ai vaincu mon stress."

Une citation bien intéressante :
"Gérer son stress, c'est accepter l'échec, de ses rêves notamment"
Arcand Bernard
N'oubliez-pas, il est établi qu'un proche bienveillant réduit la production de cortisol, de stress et d'angoisse selon l'étude* portant sur des enfants au collège. C’est la même chose à l’âge adulte.
Je suis ce proche. Je vais vous accompagner. Laissez maintenant vos coordonnées ici.
 

 
 
Sauvez = partager
  • Noëlle dit :

    Des réponses claires et efficaces pour combattre le stress! Vous m’avez fait beaucoup de bien avec vos conseils.

  • >